Mots-clefs

, , , ,

La plus grande confusion règne au sujet des fêtes d’école : sont-elles interdites ou autorisées?

Je suis interrogée par de nombreuses personnes à ce sujet. C’est le moment de faire la lumière sur cette question. 

Les kermesses de fin d’année sont une tradition bien de chez nous.

Les enfants préparent leurs spectacles depuis longtemps.

Les parents et grands parents se réjouissent de passer un bon moment en famille avec leurs enfants et leurs amis.

Pour les professeurs c’est le jour où ils peuvent se retourner et apprécier tout le travail qu’ils ont fourni pendant l’année.

Enfin, il y a dans chaque kermesse un parfum de grandes vacances qui contribue grandement à la détente et à la bonne humeur de ces rassemblements.

Hélas, la fête est un peu gâchée en ce moment : les kermesses seraient annulées !!

Pourquoi?

Comme on entend tout et son contraire sur ce sujet, je vais vous dire ce qu’il en est vraiment.

Voici la vérité : nos Directeurs d’écoles sont les seuls à décider si ces fêtes peuvent avoir lieu. Car l’État place sur leurs épaules la responsabilité de la sécurité des écoles et de ce qui s’y passe.

L’Éducation Nationale a donc mis des conditions draconiennes pour que les kermesses puissent avoir lieu : filtrage à l’entrée, vérification des identités, contrôle des sacs.

On fait rentrer en filtrant. On ferme l’école. On fait la Fête. Et on réouvre l’école …

Et surtout : une famille ne peut participer qu’ à 4 personnes en plus de l’enfant !!

Avec de pareilles exigences, on comprend que nos directeurs d’écoles aient baissé les bras. Ils n’ont pas du tout les moyens de répondre à ces exigences de sécurité.

J’ai bien sûr proposé que la Ville de Wasquehal apporte un renfort de sécurité dans toutes les écoles.

Mais même dans ce cas, ils resteraient légalement responsables de tout incident.

Je partage totalement l’incompréhension des familles.

Je comprends les Directeurs d’école qui se sentent démunis face à des demandes pour lesquelles l’État ne leur donne aucun moyen sérieux.

Le scandale est encore plus grand quand on sait  que l’État laisse se dérouler des manifestations parfois violentes dans certaines villes de France.

Si l’État dispose d’informations d’attaques imminentes, il faut qu’il nous le dise et agisse en conséquence.

On ne peut pas plaisanter avec la Sûreté des Français.

Il est donc urgent que les consignes de l’Éducation Nationale soient accompagnées des moyens matériels et légaux permettant aux familles de se retrouver et d’organiser nos kermesses.

En tant que mère et Maire, je ne peux me résoudre à l’annulation de cet événement si important pour la vie des écoles et des familles.

Les services municipaux restent toutefois disponibles pour assurer l’aide logistique nécessaire à l’organisation des fêtes d’école si l’Éducation Nationale voulait bien revoir sa position.

Stéphanie Ducret

Maire de Wasquehal

 

Publicités