Au moment où la saison sportive reprend, je fais un point sur la place du football à Wasquehal et sur notre politique sportive.

Wasquehal dispose de cinq terrains de football et finance deux associations de football, à hauteur de 129 726 euros en 2016.

En plus de cette somme, le contribuable finance aussi l’eau, l’électricité, le gaz, l’entretien des terrains, des vestiaires, des club-houses, l’assistance technique et matérielle, le prêt de véhicules etc …

À ce jour, selon les critères de la Fédération Française de Football (FFF), aucun de ces terrains n’est homologué pour accueillir notre équipe 1ère de l’ESW et la maintenir en CFA.

L’argent a coulé « à flots » pour l’ESW à l’époque de la D2, avec les excès et les dérives reprochés par la Chambre Régionale des Comptes fin 2011.

Les résultats n’ont pourtant pas suivi entraînant des rétrogradations successives : Nationale en 2003, CFA en 2005 pour finir en CFA2 en 2008 malgré toujours plus d’argent public dilapidé.

Malgré des subventions confortables, malgré des emplois municipaux pléthoriques, en septembre 2013, les joueurs de CFA2 menaçaient de ne plus jouer en raison de primes de match non payées ! Les caisses étaient vides !

Depuis 2014, la situation est en train de s’assainir et le bénévolat reprend le dessus sur le foot fric au profit du foot pour tous. Les filles sont désormais les bienvenues à l’ESW.

Dans le football amateur, le plaisir de jouer est une clef de la réussite. Et dès la première année d’assainissement, l’ESW est remontée en CFA !

Toutefois, pour que notre équipe de CFA puisse jouer à Wasquehal sur le stade Lucien Montagne, il faudrait investir immédiatement entre 500 000 euros et 1,3 million (d’Euros !!) pour homologuer un terrain : nouvelle pelouse, nouvel éclairage, tribunes, vestiaires.

Malgré nos demandes, aucune dérogation ne nous a été accordée pour la simple et bonne raison que cette dérogation a déjà été donnée à deux reprises à nos prédécesseurs. Ils s’étaient engagés à réaliser les travaux.

Ils ont même fait voter le Conseil Municipal en 2011 mais ils ne les ont jamais réalisés.

Nous ferons ces travaux en les inscrivant dans notre Plan Pluriannuel d’Investissements.

Nous investissons chaque jour pour que notre patrimoine municipal reste adapté aux besoins de nos associations, au confort des joueurs et des spectateurs.

Nous le ferons

  • quand nos écoles seront rénovées,
  • quand nos bâtiments municipaux ne fuiront plus,
  • quand nous aurons une salle des fêtes digne de ce nom
  • quand nos bénévoles auront des salles pour faire jouer jeunes et moins jeunes dans les différentes disciplines pour lesquelles ils nous sollicitent chaque jour (de la danse de salon au futsal, en passant par le rink hockey, le kayak, la bourle, le volley, le basket etc …).

Ce qui compte c’est que tous les Wasquehaliens, jeunes et moins jeunes, puissent pratiquer un sport, une activité qui leur permette de s’épanouir, de se développer …

Des activités qui puissent se pratiquer dans de bonnes conditions.

Que l’équipe 1ère de l’ESW puisse jouer à Wasquehal est important !!! Mais pas à n’importe quel prix ni n’importe comment.

Monsieur le Maire de Croix a fait savoir que le Stade Henri Seigneur, loué à notre club en 2015-2016, ne serait plus à la disposition de l’ESW en 2016-2017 Les élus, les joueurs, les dirigeants, les spectateurs et les Wasquehaliens en prennent bonne note.

Pour accompagner l’équipe de l’ESW pour trouver un lieu d’accueil, avec mon 1er adjoint, avec mon adjointe aux associations, avec mon adjoint aux sports, nous avons cherché des solutions raisonnables depuis plusieurs mois.

De très nombreux contacts ont été pris pour parvenir à une proposition acceptable.

A commencer par la FFF elle-même.

Contacts ont été pris avec les Vice-Présidents en charge des sports de la Région, de la MEL, les maires des environs…

Monsieur le Ministre des Sports, Patrick Kanner, a lui aussi été sollicité. Il connaît bien notre équipe et a vu évoluer nos joueurs à plusieurs reprises.

Toutes les pistes ont été étudiées et portées par les élus.

Après d’innombrables échanges, d’innombrables rencontres, une solution a enfin été trouvée grâce à nos voisins soucieux qu’une équipe de joueurs amateurs de la MEL puisse porter haut les couleurs de notre Métropole dans le championnat de CFA.

Je remercie ici publiquement mes collègues Maires de Roubaix et de Mouvaux qui nous ont ouvert leurs portes.

Merci cher Guillaume Delbar, merci cher Éric Durand!

Je remercie aussi Gérald Darmanin, Florence Bariseau et Dany Wattebled d’avoir répondu à nos sollicitations en nous accompagnant dans notre quête d’une solution.

Et bravo au président de l’ESW Brahim Chikhi et à ses bénévoles pour le travail admirable qu’ils font dans leur club.

Stéphanie Ducret

 

Publicités